samedi 26 avril 2008

Elhachemi: MON BONHEUR C'EST DANS LA PIETE

Elhachemi: MON BONHEUR C'EST DANS LA PIETE

3 commentaires:

  1. Merci petite sœur, j'ai beaucoup apprécié ton commentaire sur le texte que j'ai inséré dans mon "Blog".
    Effectivement l'amour que l'on doit porter vis à vis d'autrui est un comportement naturel et une raison de vivre, comme ce lui qu'on doit ressentir vis à vis de notre DIEU notre créateur et son PROPHÈTE notre guide spirituel dans sa tradition, ce lui là comme tu le dis doit être positif.
    Là tu a focalisé ton discours sur l'Amour, mais il y a un autre symbole que j'ai évoqué, ce lui des "valeurs Morales"; là j'aimerais aussi avoir ton opinion.

    RépondreSupprimer
  2. boudelhachemi8 mai 2008 à 18:07

    Petite Sœur, j'ai écrit à un ami fidèle de bonne prestance et éducation un retour de son courrier, je me suis dis que c'est une occasion de publier un nouveau commentaire qui t'ai destinée.Bonjour cher ami, malgré tes recommandations je n’ai pu m’empêcher de t’envoyer ce message pour souhaiter une prompte et totale guérison en implorons notre DIEU le Clément, le Miséricordieux, le sage, le prévenant, le seul maitre de toute chose, celui qui, lorsqu’il veut qu’un événement se réalise il lui commande « soit », il le sera. Je disais que je n’ai pu me résigner à attendre ta disponibilité pour correspondre avec toi sachant que cela te contredirais car, en effet les vielles habitudes ne s’enlisent pas dans temps chez les bons « Gens ». A ce propos, la culture ne s’achète pas , elle est encrée dans nos mœurs héritée dans la famille de descendant à descendant, c’est pourquoi tu te devais à répondre , par prévenance et politesse à toute correspondance qui t’était adressée. Somme toute cette abnégation fait partie d’un Patrimoine Hérité chez les « Gens « de bonnes Familles , d’ailleurs en Europe on les appelés les « Aristocrates « c’est eux qui, jusqu’au milieux du vingt et un nième siècle ont permis aux valeurs morales et à l’étique de comportement courant de la vie de tous les jours à positionner ces personnes ou plutôt ces groupes de personnes qui étaient des leaderships et dirigeaient la société matériellement, physiquement et moralement , depuis la décadence à pris le pas à d’autre comportement qui ne sont aucunement des valeurs sous la bannière de la « Liberté « . Où nous somme aujourd’hui ?. Nous aussi, nous avons étaient emportés après notre Indépendance par des courants machiavéliques ; ausculte l’effet que ce là a engendré.
    Je voudrais évoquer un autre sujet qui me tenait à cœur, depuis longtemps je voulais t’en parler; j’avais même émis l’espoir de diffuser à travers mon « Blog » une courte réflexion ; il s’agissait du « Franco-Musulman » et des élèves sortants durant les générations des années cinquante à soixante dix . voila que lisant ton article diffusé à travers ton « Blog » j’était heureux que l’on donne à cette ancienne institution qui était au début « La Médersa « une mémoire, certainement d’autres personnes ont du écrire à travers d’autres Blog ou carrément des « Sites » WEB, ma recherche n’a pas commencée.

    RépondreSupprimer
  3. chére sœur je viens d'écrire à un ami très estimé à travers le web, en réponse à son Mail, j'enregistre comme commentaire ma petite intervention que voit ci :
    Bonjour cher ami, malgré tes recommandations je n’ai pu m’empêcher de t’envoyer ce message pour souhaiter une prompte et totale guérison en implorons notre DIEU le Clément, le Miséricordieux, le sage, le prévenant, le seul maitre de toute chose, celui qui, lorsqu’il veut qu’un événement se réalise il lui commande « soit », il le sera. Je disais que je n’ai pu me résigner à attendre ta disponibilité pour correspondre avec toi sachant que cela te contredirais car, en effet les vielles habitudes ne s’enlisent pas dans temps chez les bons « Gens ». A ce propos, la culture ne s’achète pas , elle est encrée dans nos mœurs héritée dans la famille de descendant à descendant, c’est pourquoi tu te devais à répondre , par prévenance et politesse à toute correspondance qui t’était adressée. Somme toute cette abnégation fait partie d’un Patrimoine Hérité chez les « Gens « de bonnes Familles , d’ailleurs en Europe on les appelés les « Aristocrates « c’est eux qui, jusqu’au milieux du vingt et un nième siècle ont permis aux valeurs morales et à l’étique de comportement courant de la vie de tous les jours à positionner ces personnes ou plutôt ces groupes de personnes qui étaient des leaderships et dirigeaient la société matériellement, physiquement et moralement , depuis la décadence à pris le pas à d’autre comportement qui ne sont aucunement des valeurs sous la bannière de la « Liberté « . Où nous somme aujourd’hui ?. Nous aussi, nous avons étaient emportés après notre Indépendance par des courants machiavéliques ; ausculte l’effet que ce là a engendré.
    Je voudrais évoquer un autre sujet qui me tenait à cœur, depuis longtemps je voulais t’en parler; j’avais même émis l’espoir de diffuser à travers mon « Blog » une courte réflexion ; il s’agissait du « Franco-Musulman » et des élèves sortants durant les générations des années cinquante à soixante dix . voila que lisant ton article diffusé à travers ton « Blog » j’ètait heureux que l’on donne à cette ancienne institution qui était au début « La Médersa « une mémoire, certainement d’autres personnes ont du écrire à travers d’autres Blog ou carrément des « Sites » WEB, ma recherche n’a pas commencée.

    RépondreSupprimer